Notre société

Investissement responsable

Sur cette page

Au cœur de notre philosophie d'investissement

L’investissement responsable (IR) fait depuis longtemps partie intégrante de notre recherche et de nos décisions d’investissement et, plus généralement, de notre approche des affaires. La raison qui justifie l’investissement responsable est claire : les sociétés dotées de modèles économiques durables et tournés vers l’avenir sont mieux à même de générer de la valeur pour toutes les parties prenantes, y compris les actionnaires. Columbia Threadneedle étant l’un des signataires fondateurs des Principes pour l’investissement responsable (PRI) des Nations Unies, l’investissement responsable constitue un pilier majeur de notre entreprise depuis plus d’une décennie.

  • Notre approche de l’IR s’articule autour de solides capacités de recherche intégrées dans notre processus d’investissement
  • Nos recherches s’appuient sur des notations IR internes, afin d’évaluer les risques et opportunités ESG de plus de 8.000 entreprises dans le monde
  • En tant que société de gestion active, nous considérons que l’engagement est essentiel et nous possédons un long palmarès de changements positifs obtenus grâce à l’exercice d’une bonne gouvernance et de notre droit de vote
  • Notre approche de la recherche et de l’investissement est fondée sur le socle d’une forte culture collaborative
PRI rating FR

Chez Columbia Threadneedle Investments, nous mettons tout en œuvre pour assurer une gestion responsable en investissant les actifs de nos clients au sein d’un cadre robuste de recherche et de bonne gouvernance. L’intégration des enjeux environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans nos recherches offre une vision plus globale des risques et des perspectives de rendement que présentent toutes les opportunités d’investissement.

Recherche

Une base de recherche exhaustive

Nous pensons que la recherche en investissement responsable est une recherche fondamentale. Nous réalisons des analyses exclusives, indépendantes et prospectives visant à générer des rendements réguliers et durables au bénéfice de nos clients.
Pour juger de la durabilité et du potentiel de création de valeur à long terme des entreprises, nos gérants de portefeuille prennent en compte les perspectives complémentaires fournies par les facteurs ESG. L’intégration de ces facteurs dans notre processus d’investissement les aide ainsi à prendre des décisions plus éclairées.
Notre système exclusif de notations IR reflète notre approche fondée sur les données et sur des éléments probants, afin d’offrir à nos gérants un cadre rigoureux d’investissement responsable, permettant d’évaluer les risques et les opportunités ESG de plus de 8.000 entreprises dans le monde. En complément de leurs travaux exclusifs, nos analystes IR procèdent à des recherches thématiques indépendantes sur le développement durable, sources de perspectives d’investissement dans de multiples secteurs et d’une vision plus exhaustive sur les opportunités financières.
La collaboration améliore la prise de décision

Nos analystes IR dédiés font partie intégrante de notre équipe mondiale de recherche et partagent la même ligne de reporting. Profondément imprégnées de notre culture de la recherche, nos équipes actions, obligations, immobilier, macroéconomie et science des données entretiennent un lien permanent en collaborant et en partageant leurs informations avec l’ensemble de l’entreprise. Cette étroite coopération rend nos décisions d’investissement et nos activités de gestion plus éclairées et facilite l’identification des opportunités et des risques, ce qui nous permet de protéger les intérêts des clients et les actifs qu’ils nous confient.

Identification des opportunités et des risques : approche thématique

Outre la notation quantitative, nos analystes IR procèdent également à une évaluation qualitative des entreprises, des secteurs et des thèmes ESG et autres enjeux liés au développement durable. Nous nous concentrons sur un sous-ensemble de huit des 17 Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies que nous considérons comme les plus importants pour les investissements. Notre recherche thématique étudie des sujets tels que la transition énergétique, le développement du capital humain et la gestion des émissions de carbone. Toujours axés sur une perspective d’investissement, ces recherches  mettent en évidence les risques et les opportunités qui caractérisent les secteurs et les entreprises du point de vue de l’IR.

Accédez à nos derniers rapports sur l’investissement responsable en cliquant ici

PDF

Q4 2021 RI Report

Accédez aux rapports précédents

PDF

Q3 2021 RI Report

PDF

Q2 2021 RI Report

PDF

Q1 2021 RI Report

Analyse propriétaire

Evaluation des principaux risques et opportunités
En tant que gérant actif, nous avons le devoir de tenir compte des facteurs qui présentent un risque pour les actifs de nos clients ou qui ont le potentiel de les faire fructifier.
Opérationnel depuis 2018, notre modèle de notation propriétaire fournit à notre équipe d’investissement un cadre ESG robuste et une analyse approfondie couvrant plus de 8.000 entreprises dans le monde. Intégrées à nos outils de recherche fondamentale, les notations favorisent l’identification et l’évaluation des risques et des opportunités potentiellement importants, au-delà de ce que peut révéler une analyse classique.
Ces notations exclusives reposent sur deux modèles :
  • Gouvernance financière : Combinaison de quatre cadres [universitaires] distincts qui mesurent le caractère durable et prudent de la gouvernance financière afin d’identifier les entreprises bien gérées. Ces cadres permettent d’établir si la gouvernance d’entreprise fonctionne correctement dans la pratique.
  • Matérialité ESG : Les entreprises qui gèrent les risques ESG sont mieux positionnées pour faire face aux défis de demain, éviter l’obsolescence technique et sociale et exploiter les opportunités futures, qu’elles soient connues ou non. Au fil de l’évolution rapide de la société, des marchés et de la réglementation, les entreprises les mieux notées de leur secteur au regard des critères ESG sur le plan financier devraient être bien placées pour atténuer les risques, renforcer leur avantage concurrentiel et pérenniser leur activité.

Les résultats des deux modèles sont synthétisés sous la forme d’une note d’investissement responsable globale, comprise entre 1 et 5. Nos notations sont exprimées en termes relatifs et mises à jour quotidiennement, ce qui signifie que tout changement affectant la notation d’un émetteur revêt une grande importance pour notre recherche en investissement et pour la construction du portefeuille. Nous pensons qu’il est avisé de porter une même attention au niveau de qualité actuel d’une entreprise et à son évolution dans le temps, car ces deux paramètres pourront affecter les rendements.

Le risque lié à la transition climatique est un facteur important pris en compte par nos analystes. Nous mesurons la trajectoire sur laquelle se situent les entreprises en matière d’émissions de carbone, ainsi que leur capacité d’adaptation dans le contexte du changement climatique. Nos analystes examinent également les questions soulevant des controverses opérationnelles. Ils enquêtent sur les moindres violations des sociétés vis-à-vis des  normes de référence internationales, tels que le Pacte mondial de Nations Unies, les normes fondamentales de l’Organisation internationale du travail et les Principes directeurs des Nations Unies relatifs aux entreprises et aux droits de l’homme. S’il y a lieu, nous essayons également de mesurer l’alignement des entreprises vis-à-vis des ODD des Nations Unies. La combinaison de ces facteurs peut fournir un aperçu de l’efficacité du suivi de la gestion des risques de durabilité par les entreprises.

Outil IR : Le point de vue d'un gérant

Ann Steele, Senior portfolio manager, Actions Européennes

Outil IR : Le point de vue d'un gérant

Nicolas Janvier, Portfolio manager, Actions US

Documentation

No data was found

Gouvernance et engagement

Impulser le changement

Nos activités de gouvernance et d’engagement nous permettent de mieux comprendre notre exposition aux risques ainsi que les opportunités pouvant avoir une incidence sur notre capacité à créer une valeur durable pour nos clients.

Nous nous conformons à de multiples codes de bonne conduite à l’échelle mondiale, et notamment aux « Investor Stewardship Group Principles » américains. Nous sommes par ailleurs devenus signataires du Stewardship Code au Royaume-Uni en 2012. Nous sommes actuellement en train de préparer notre dossier de candidature pour le Stewardship Code 2020
Engagement : enrichir les idées d’investissement dans toutes les classes d’actifs

Nos engagements visent à enrichir nos recherches, à nouer des relations avec les entreprises et à les influencer pour changer. Nous pensons que l’engagement améliore les recherches et les investissements en mettant l’accent sur les points d’inflexion et les tendances à long terme, et en influant sur les niveaux de gestion des risques ESG et de durabilité par les entreprises.

Pour décider si une activité d’engagement est justifiée, nous tenons compte de différents facteurs, notamment :

  • le degré d’importance de l’enjeu pour l’entreprise
  • le risque pour nos clients
  • la taille de notre position
  • nos possibilités de collaboration
  • et notre aptitude à favoriser des changements
Meeting

Nous fixons des objectifs clairs avant chaque réunion et nous en assurons le suivi régulièrement. Nous diffusons largement dans toute notre entreprise les recherches et les analyses qui résultent de ce suivi.

Vote par procuration : faire entendre la voix de nos clients
Nous votons activement lors des assemblées générales des sociétés. Nous considérons que l’exercice du droit de vote est l’un des moyens les plus efficaces d’exprimer notre (dés)approbation à l’égard de la gouvernance, de la gestion, du conseil d’administration et de la stratégie d’une entreprise, en même temps qu’une manière active de provoquer des changements positifs. Nous votons au nom de nos clients sur tous les marchés, pour tous nos fonds et pour les clients qui nous délèguent cette mission. Nous votons en tenant compte de tous les facteurs pertinents pour donner lieu aux meilleurs résultats économiques à long terme.

Chaque année, nous votons par procuration dans près de 6.500 assemblées générales d’actionnaires dans 70 pays.

PDF

Columbia Threadneedle Investments Corporate Governance and Voting Principles 2021

PDF

2020 PRI Assessment Report for Columbia Threadneedle Investments

PDF

Columbia Threadneedle Investments Corporate Governance and Voting Principles 2019

PDF

Stewardship principles and approach

Changement climatique

Une vision évolutive de la question climatique
Nous tenons compte de la question climatique à la fois dans nos recherches et dans nos activités d’engagement et de vote. Nous donnons la priorité aux enjeux climatiques ayant un impact important pour nos investissements. Par exemple, les enjeux climatiques sont financièrement importants pour les secteurs des services aux collectivités, des combustibles fossiles et de la chimie ; dans ces cas, nous procédons à une analyse particulièrement détaillée.
Pour étudier le changement climatique et les risques afférents, nous nous appuyons sur le cadre établi par le Sustainability Accounting Standards Board (SASB) et sur les recommandations de la Task Force on Climate-related Financial Disclosures (TCFD). Nous travaillons également avec le CDP (anciennement Carbon Disclosure Project), une organisation à but non lucratif accompagnant les entreprises dans le suivi de leur impact environnemental.
Climate change
En parallèle, nous continuons à développer des outils et des méthodes d’analyse pour améliorer nos recherches sur les risques climatiques importants, notamment :
  • L’analyse de l’exposition et du risque physique liés au stress hydrique. Nous passons au crible de nouvelles sources de données susceptibles de fournir une analyse plus détaillée du risque d’entreprise. Nous cherchons à évaluer l’exposition des installations et des activités au risque climatique physique, comme les tempêtes tropicales, les incendies de forêts, les risques d’inondation et l’élévation progressive du niveau des océans.
  • Les émissions Scope 3. Jusqu’à récemment, nos analyses portaient sur les émissions Scope 1 et 2 ; nous examinons désormais l’exposition des entreprises aux émissions Scope 3 pour approfondir notre analyse de la trajectoire des émissions.
  • L’analyse de la dynamique d’adaptation. La méthode habituelle d’évaluation de l’exposition du portefeuille aux émissions de carbone et au changement climatique utilise des mesures statiques basées sur l’exposition, qui ne tiennent pas compte de la capacité des entreprises à s’adapter au changement climatique. Pour combler cette lacune, nous travaillons à l’élaboration de modèles permettant d’effectuer une analyse plus prospective des capacités d’adaptation des entreprises.
  • La modélisation de la valeur en risque du climat. A l’aide des travaux de la London School of Economics, nous développons actuellement un modèle de valeur en risque (VaR) climatique qui combine une analyse macroéconomique top-down et une analyse fondamentale bottom-up pour obtenir une VaR notionnelle. Ce peut-être en utilisant, par exemple, les immobilisations corporelles (pour refléter les domaines d’investissement potentiels). Une autre méthode possible consisterait à exprimer l’importance du risque au travers d’une VaR basée sur les flux de trésorerie.

Nous comptons parmi les signataires de l’initiative Climate Action 100+ (CA100+), un programme d’engagement collaboratif qui réunit plus de 615 investisseurs représentant pas moins de 55.000 milliards de dollars d’actifs sous gestion*. Cette initiative vise à garantir que les plus grandes entreprises émettrices de gaz à effet de serre au monde prennent les mesures nécessaires pour lutter contre le changement climatique. Elle a été désignée comme l’une des 12 initiatives mondiales clés pour faire face aux changements climatiques. Les investisseurs qui adhèrent à la CA100+ incitent les entreprises à améliorer leur gouvernance en matière de changement climatique, à réduire leurs émissions et à renforcer la divulgation d’informations financières en lien avec le climat.

Nous faisons partie de l’initiative Net Zero Asset Managers [alignée sur les objectifs des Nations Unies]. Celle-ci vise à inciter les acteurs du secteur de la gestion d’actifs à s’engager en faveur de la neutralité carbone et à prendre leurs responsabilités (en tant qu’investisseurs dans leur propre organisation) pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris et d’une transition juste. Nous soutenons l’objectif de neutralité carbone à l’horizon 2050 ou plus tôt, conformément aux efforts mondiaux visant à limiter le réchauffement à 1,5 degré Celsius au-dessus des niveaux préindustriels, ainsi que les investissements alignés sur cet objectif.
* Source: Climate Action 100+ November 2021

Stratégies d'IR

Intensité de la recherche pour repérer des solutions durables
La durabilité revêt une importance croissante aux yeux des investisseurs. Bon nombre d’entre eux cherchent à investir leur argent en accord avec leurs valeurs et à susciter un changement positif dans la société et l’environnement. Nous proposons une gamme de stratégies d’investissement responsable dédiées dans les différentes classes d’actifs pour répondre aux préférences spécifiques en matière de durabilité.
Tiles with the names of the campaigns FR

Initiatives collaboratives

Adhésions et affiliations : promotion de l’IR
Nous défendons la valeur de l’investissement responsable en participant à des initiatives et des groupes de travail de l’industrie.
Nous manifestons également notre engagement en par notre qualité de signataire de divers codes et organisations, entre autres :
  • Les Principes pour l’investissement responsable (PRI) des Nations Unies. Nous en étions l’un des signataires fondateurs en 2006, ce qui illustre bien toute la place qu’occupe l’investissement responsable comme pilier de notre entreprise depuis plus de dix ans.
Signatory of PRI logo
  • Nous comptons parmi les signataires de l’initiative Climate Action 100+ (CA100+), un programme d’engagement collaboratif qui réunit plus de 615 investisseurs représentant pas moins de 55.000 milliards de dollars d’actifs sous gestion*. Cette initiative vise à garantir que les plus grandes entreprises émettrices de gaz à effet de serre au monde prennent les mesures nécessaires pour lutter contre le changement climatique. Elle a été désignée comme l’une des 12 initiatives mondiales clés pour faire face aux changements climatiques. Les investisseurs qui adhèrent à la CA100+ incitent les entreprises à améliorer leur gouvernance en matière de changement climatique, à réduire leurs émissions et à renforcer la divulgation d’informations financières en lien avec le climat.
  • Nous faisons partie de l’initiative Net Zero Asset Managers [alignée sur les objectifs des Nations Unies]. Celle-ci vise à inciter les acteurs du secteur de la gestion d’actifs à s’engager en faveur de la neutralité carbone et à prendre leurs responsabilités (en tant qu’investisseurs dans leur propre organisation) pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris et d’une transition juste. Nous soutenons l’objectif de neutralité carbone à l’horizon 2050 ou plus tôt, conformément aux efforts mondiaux visant à limiter le réchauffement à 1,5 degré Celsius au-dessus des niveaux préindustriels, ainsi que les investissements alignés sur cet objectif.
  • Géré par le Financial Reporting Council au Royaume-Uni, le UK Stewardship Code 2020 fixe des normes de gestion strictes applicables à ceux qui investissent des capitaux pour le compte d’épargnants et de retraités britanniques, ainsi que pour leurs fonctions de soutien. On entend par « stewardship » l’allocation, la gestion et la surveillance responsables du capital afin de créer une valeur à long terme pour les clients et les bénéficiaires, ce qui entraîne des avantages durables pour l’économie, l’environnement et la société. Nous sommes par ailleurs devenus signataires du Stewardship Code au Royaume-Uni en 2012. Nous sommes actuellement en train de préparer notre dossier de candidature pour le Stewardship Code 2020.
  • Investor Stewardship Group (ISG). L’ISG est un réseau américain d’investisseurs et de sociétés de gestion d’actifs qui encourage les bonnes pratiques en matière de bonne conduite et de gouvernance d’entreprise.
ISG logo
  • Charte britannique « Women in Finance ». Nous avons été la première société de gestion à adhérer à cette Charte. Ses signataires soutiennent l’avancement des carrières des femmes dans les métiers des services financiers. Ils définissent également des objectifs, mettent en œuvre des stratégies adaptées à leur organisation et rendent compte des progrès réalisés par rapport à ces objectifs.
* Source: Climate Action 100+ November 2021
Des initiatives fructueuses

Nous prenons part à de nombreuses initiatives thématiques et politiques, parmi lesquelles :

  • La création d’obligations souveraines vertes au Royaume-Uni. L’idée de « gilts » verts s’inscrit dans le prolongement de l’essor des obligations souveraines environnementales et sociales à travers le monde. Elle constitue une avancée majeure dans le développement d’un marché obligataire vert mondial, en démontrant qu’il est possible de lever des fonds en créant des bienfaits pour l’environnement, en réduisant les inégalités et en favorisant une reconstruction plus vertueuse.
Initiatives arrows
  • Réformes de l’UE en faveur d’une finance durable. Nous participons activement aux groupes de travail qui examinent et répondent aux consultations de l’UE.
  • UK Pre-emption Group. Ce groupe britannique élabore des lignes directrices spécifiques destinées à faciliter les levées de fonds pendant la crise du Covid-19.
12 avril 2022

Ben Kelly

Senior Analyst, Global Research

Ann Steele

Portfolio Manager

Dan Ison

Portfolio Manager

Les constructeurs automobiles européens rattrapent leur retard dans le domaine des véhicules électriques

Sous l’impulsion des décideurs politiques, les constructeurs automobiles vendent des VE à tour de bras. Il n’est pas exagéré de dire que l’industrie se trouve à un point d’inflexion – peut-être aussi important que le passage du cheval et de la charrette au moteur à combustion interne.
Temps de lecture - 11 min
12 avril 2022

Pauline Grange

Portfolio Manager

Jess Williams

Portfolio Analyst, Responsible Investment

Perspectives durables pour 2022 et au-delà : quatre thèmes environnementaux

Pauline Grange et Jess Williams abordent quatre thèmes, qui selon elles, joueront un rôle important cette année et bien au-delà encore : transition énergétique, biodiversité, mobilité verte, se prémunir contre le changement climatique.
Temps de lecture - 11 min
8 avril 2022

Rapport trimestriel sur l'investissement responsable - T4 2021

Veuillez retrouver notre rapport trimestriel sur l'investissement responsable couvrant le quatrième trimestre de 2021.
Temps de lecture - 50 min
10 février 2022

Investissement responsable : les thèmes à surveiller en 2022

Les problématiques de l’investissement responsable s’entendent en général sur le long terme. Cependant, nous avons identifié des enjeux et des opportunités clés qui devraient d’après nous favoriser le changement cette année.
Temps de lecture - 5 min
9 décembre 2021

Pauline Grange & Jess Williams

Portfolio Manager, Global Equities & Portfolio Analyst, Responsible Investment

Global Sustainable Outcomes : actualités et points de vue T3 2021

Pauline Grange et Jess Williams reviennent sur les actualités autour des marchés actions en investissement responsable, ainsi que les activités concernant la stratégie Global Sustainable Outcomes, pour le compte du troisième trimestre de 2021.
Temps de lecture - 12 min
2 décembre 2021

Rapport trimestriel sur l'investissement responsable - T3 2021

Veuillez retrouver notre rapport trimestriel sur l'investissement responsable couvrant le troisième trimestre 2021.
Temps de lecture - 15 min

Comprendre le règlement sur la publication d’informations en matière de durabilité dans le secteur des services financiers (SFDR)

La Commission européenne a défini un plan d’action en faveur d’une croissance durable qui cherche à atteindre trois objectifs :

Réorienter les flux de capitaux vers les investissements durables

Généraliser la prise en compte de la durabilité dans les processus de gestion des risques

Promouvoir la transparence et la vision à long terme

Ce plan d’action est de nature à bouleverser le paysage des services financiers à bien des égards. Il concerne tous les professionnels de la gestion d’actifs et leurs clients.
Afin de faciliter la réalisation de ces objectifs, l’Union européenne a adopté le Règlement sur la publication d’informations en matière de durabilité dans le secteur des services financiers (couramment désigné par le sigle SFDR), qui énonce des règles communes à l’échelle de l’Europe visant à encourager la transparence des informations relatives à la durabilité pour les produits financiers. Ces nouvelles règles, introduites en mars 2021, sont appliquées progressivement. Dans un premier temps, les gestionnaires d’actifs sont tenus de révéler comment ils intègrent le risque en matière de durabilité à leur processus de gestion de portefeuille. Le règlement s’applique spécifiquement à notre gamme de SICAV domiciliées dans l’Union européenne, ainsi qu’aux mandats distincts dans différentes classes d’actifs. Bien que l’obligation de prendre en compte les risques en matière de durabilité s’applique uniquement à notre gamme de SICAV, nous avons décidé d’étendre cette approche aux fonds et aux mandats distincts que nous gérons au Royaume-Uni.
Classement des produits en fonction de l’accent mis sur la durabilité
Dans le cadre des réformes entreprises, le SFDR a également élaboré un nouveau cadre pour le classement des produits financiers, en fonction des modalités de prise en compte des facteurs de durabilité dans le processus d’investissement et de construction de portefeuille.

Article 6

Produits qui intègrent le risque en matière de durabilité au processus d'investissement et de gestion des risques.

Article 8

Produits qui promeuvent des caractéristiques environnementales ou sociales et investissent dans des entreprises qui suivent des pratiques de bonne gouvernance.

Article 9

Produits qui ont un objectif d'investissement durable spécifique et mesurable.

Toutes nos SICAV ont été classées en fonction de ces Articles et nous le mettons en évidence au moyen d’informations publiées dans la documentation précontractuelle et sur notre site Internet, ainsi qu’en rendant compte des facteurs ESG dans les fiches d’information des fonds.
Montrer que nous récompensons la durabilité
Nous avons actualisé notre politique de rémunération pour montrer comment, et à quel moment, la rémunération est liée aux objectifs de durabilité.
Révéler l’impact de nos investissements sur l’environnement et la société
Nous commencerons à révéler l’impact de nos investissements sur l’environnement et la société, ainsi que les mesures que nous prenons pour atténuer ces impacts, lorsque le cadre de reporting Principaux impacts négatifs sera opérationnel.
Enrichir notre gamme d’investissements responsables
Actuellement, nous disposons de 15 fonds conformes à l’article 8 du SFDR. Nous sommes déterminés à enrichir encore notre gamme de produits d’IR. A cet effet, nous avons élaboré un plan en trois phases dont la mise en œuvre sera achevée d’ici la mi-2022 (sous réserve d’approbation par les autorités de réglementation).
Une meilleure transparence pour les clients
Nous saluons les initiatives des autorités de réglementation visant à améliorer la transparence et la publication d’informations et considérons que l’élaboration de cadres de reporting ESG sera bénéfique pour les clients. La nouvelle réglementation contribuera à l’adoption de normes cohérentes et efficaces à l’échelle de notre secteur et entre les différents marchés d’investissement, favorisant ainsi des résultats durables sur les plans environnemental et social.
Taxonomie de l’UE – une norme internationale pour déterminer la durabilité environnementale
En plus des Articles, l’Union européenne a élaboré un système de classement qui devrait devenir une norme internationale pour déterminer si une activité économique peut être considérée comme durable sur le plan environnemental. Nous publierons davantage d’informations conformément aux normes techniques précisant les obligations issues du SFDR et à la Taxonomie de l’UE d’ici aux dates butoirs de mise en œuvre correspondantes.

Feuille de route pour la mise en œuvre

Timeline with dates FR

Politiques et publications

Accédez à nos rapports

PDF

Responsible investment – Global policy and approach

PDF

Columbia Threadneedle Investments Corporate Governance and Voting Principles 2021

PDF

2020 PRI Assessment Report for Columbia Threadneedle Investments

PDF

Stewardship principles and approach

Accédez à nos déclarations

PDF

Règlement sur la publication d’informations en matière de durabilité dans le secteur des services financiers : Articles 3 et 5

PDF

Règlement sur la publication d’informations en matière de durabilité dans le secteur des services financiers : Article 4

Glossaire

A

Actifs échoués

Plusieurs facteurs peuvent conduire des actifs à « s’échouer », parmi lesquels l’introduction de nouvelles réglementations ou taxes (par ex. taxe carbone ou modification des systèmes d’échange de droits d’émission) ou l’évolution de la demande (par ex. impact sur les combustibles fossiles résultant du passage aux énergies renouvelables). Les actifs échoués risquent de voir leur valeur diminuer, avec un impact sur les comptes de l’entreprise.

Analyse/recherche fondamentale

L’analyse ou la recherche fondamentale vise à déterminer la véritable valeur d’un investissement, plutôt que son prix actuel. Elle se base sur de nombreux facteurs, y compris en matière d’investissement responsable. L’investissement responsable nous aide à comprendre la qualité d’une entreprise, son potentiel de développement et d’amélioration (par exemple en réaction à la transition climatique) et ses perspectives d’avenir (gagner de l’argent en répondant à des problématiques de durabilité). Même si une entreprise est performante, elle n’offrira probablement pas de rendements d’investissement satisfaisants si sa performance est déjà prise en compte dans le cours de son action.

B

Best-in-class​

Les stratégies « best-in-class » tentent d’améliorer leurs portefeuilles sur le plan des considérations ESG et/ou des caractéristiques en matière d’émissions de CO2 en excluant certains investissements jugés préjudiciables à cet égard ou en incluant des investissements jugés favorables à cet égard.

Biais des portefeuilles

Terme propre au secteur des investissements indiquant qu’un portefeuille comprend une part plus grande ou plus petite d’un élément donné que son indice de référence. Dans le domaine de l’investissement responsable, cela signifie généralement qu’un portefeuille comprendra davantage d’entreprises dotées de meilleures références ESG ou qui sont moins exposées au risque climatique qu’au sein de l’indice de référence. Ce biais correspond à l’écart entre l’exposition globale à un type d’investissement spécifique d’un portefeuille et celle de l’indice de référence.

C

Conseiller par délégation

Le Conseiller par délégation est une société de gestion d’investissement à laquelle une autre société de gestion d’investissement recourt pour gérer l’un de ses fonds. Nous avons parfois recours à des Conseillers par délégation quand ils disposent de connaissances spécialisées dans un domaine précis que nous ne maîtrisons pas en interne.

Controverses

Défaillances opérationnelles ou pratiques quotidiennes d’une entreprise qui ont des conséquences graves pour les employés, les clients, les actionnaires, la société au sens large et l’environnement. Exemples : mauvaises conditions de travail, violations des droits humains, non-respect de la réglementation et pollution. Les controverses servent d’indicateur concernant la qualité d’une entreprise.

D

Decarbonisation

Réduction des émissions de CO2 d’une région, d’un pays, d’une industrie ou d’une organisation. Il s’agit également de la réduction des émissions de CO2 liées aux investissements d’un fonds.

Désinvestissement

Le contraire d’investissement, soit le fait de réduire un investissement ou de le liquider. Nous désinvestissons quand nous pensons que les risques potentiels liés à un investissement dans une entreprise dépassent les rendements potentiels, par exemple parce que nous n’avons plus confiance dans la direction, la stratégie, les pratiques ou les perspectives d’une entreprise.

E

Emissions de type 1, 2 et 3

Eléments constitutifs servant à mesurer les émissions de CO2 et l’intensité carbone d’une entreprise. Selon le cadre international du Protocole des gaz à effet de serre, ces émissions se divisent en émissions de type 1, 2 et 3. Les émissions de type 1 sont générées directement par l’entreprise (par ex. par ses installations et ses véhicules). Les émissions de type 2 concernent les émissions indirectes liées à la consommation de l’entreprise (par ex. l’électricité). Les émissions de type 3 sont les moins fiables, car ce sont les plus difficiles à mesurer. Elles couvrent les autres émissions indirectes générées par les produits fabriqués par l’entreprise (par ex. par les personnes qui conduisent les voitures construites par la société).

Empreinte carbone

Emissions de CO2 et intensité carbone d’un portefeuille par rapport à son univers d’investissement (indice de référence). L’indice de référence peut par exemple se composer d’entreprises du FTSE 100.

Engagement

Echanges avec les membres du conseil d’administration ou de la direction d’une entreprise, processus bidirectionnel lancé à notre initiative ou à l’initiative de l’entreprise. Nous avons recours à l’engagement afin de mieux comprendre les entreprises, ainsi que pour faire part de nos commentaires, donner des conseils et susciter le changement, notamment en ce qui concerne les critères ESG et le risque climatique. L’engagement consiste également à se concerter avec le gouvernement et à collaborer avec d’autres investisseurs afin de peser sur les politiques mises en œuvre et orienter le débat.

Environnement

Il correspond au « E » d’ESG et à l’intérêt porté aux risques environnementaux importants et à leur gestion.  Dans le contexte du changement climatique, ce critère porte sur les risques supportés par une entreprise devant s’adapter aux impératifs du changement climatique ou à ses impacts physiques. Nous examinons également les opportunités environnementales liées à l’évolution des exigences des consommateurs, aux changements politiques, à la technologie et à l’innovation.

ESG

Sigle désignant les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance. Les investisseurs analysent les risques ESG associés aux entreprises et évaluent s’ils sont bien gérés. Pour ce faire, nous utilisons le cadre du Sustainability Accounting Standards Board (SASB). La prise en compte des critères ESG nous donne une idée de la qualité d’un investissement selon une perspective différente.

Exclusion

Le fait d’exclure des entreprises d’un portefeuille. Ces exclusions peuvent également servir à définir des critères ou caractéristiques minimums pour qu’un investissement soit inclus dans un portefeuille. Les gestionnaires de fonds peuvent exclure des secteurs entiers (par exemple, le tabac), des entreprises prenant part à des activités problématiques sur le plan éthique (par exemple, les jeux d’argent) ou encore des entreprises qui ne répondent pas à certains critères ESG ou qui affichent une intensité carbone insatisfaisante.

Exposition totale au risque de durabilité

Risque de durabilité global supporté par une entreprise ou un portefeuille, sur la base de diverses considérations telles que les facteurs ESG ou le risque climatique.

F

Fonds éthiques

Fonds qui utilisent des filtres afin d’exclure les entreprises qui ne répondent pas à leurs critères éthiques, à leurs attentes ESG ou à leurs critères en matière d’intensité carbone ou de controverses.

G

Gestion thématique

Analyse des tendances ou « thèmes » à l’échelle mondiale afin d’identifier les investissements qui profiteront de l’évolution des besoins ou qui en pâtiront. Parmi les thèmes courants, citons le changement climatique et l’innovation technologique. La gestion thématique est souvent associée à l’investissement durable, qui examine ces tendances en se focalisant davantage sur les implications environnementales ou sociales des différents thèmes.

Gouvernance (stewardship)

Terme générique décrivant les actions menées pour gérer l’argent de nos clients. Il se rapporte généralement à la fois à l’engagement auprès des entreprises dans le but de mieux comprendre leur évolution, leurs problèmes et leurs préoccupations potentielles, et au vote par procuration visant à soutenir ou à rejeter des questions abordées lors des assemblées générales des entreprises.

Gouvernance d’entreprise

Façon dont une entreprise est organisée et dirigée. Nous vérifions que les entreprises respectent les bonnes pratiques énoncées dans les codes de gouvernance d’entreprise, qui varient d’un pays à l’autre. La gouvernance d’entreprise correspond également au « G » d’ESG. Dans ce contexte, la gouvernance se concentre sur les pratiques opérationnelles et de direction liées aux aspects sociaux et environnementaux des activités de l’entreprise.

Greenwashing (écoblanchiment)

Procédés trompeurs utilisés par des entreprises, y compris des sociétés de gestion d’investissement, afin de se donner une image favorable par rapport à des questions telles que le changement climatique et d’autres problématiques ESG. Par exemple, un gestionnaire d’investissement peut qualifier un de ses fonds de fonds ESG même s’il ne met pas en pratique l’intégration ESG.

I

Impact négatif

Principaux effets défavorables potentiels d’un investissement sur les facteurs de durabilité, sur la base de critères définis par les autorités de réglementation européennes.

Inclusion/sélection positive

Sélection d’entreprises qui appliquent de bonnes pratiques ESG ou qui contribuent à rendre l’économie mondiale plus durable. Elle peut être utilisée comme substitut à l’approche « best-in-class » et représente le processus inverse de l’exclusion.

Intégration ESG

Prise en compte systématique des considérations ESG lors de l’évaluation des opportunités d’investissement potentielles et du suivi des investissements dans un portefeuille.

Intensité carbone

Emissions de CO2 d’une entreprise par rapport à sa taille. Cet indicateur permet de comparer l’efficacité carbone d’une entreprise avec celle de ses concurrents.

Investissement d'impact

Investissement dans des entreprises et des projets visant à avoir un impact positif sur l’être humain et la planète, tout en générant un rendement financier, comme l’investissement dans le logement abordable.

Investissement durable

Investissement visant à prendre en compte la nécessité d’un développement social, environnemental et économique équilibré à long terme et à soutenir une telle évolution.

Investissement éthique

L’approche éthique exclut les investissements qui entrent en conflit avec les valeurs du client et avec l’éthique qu’un fonds cherche à refléter. Les activités ou thèmes qui touchent à l’éthique sont nombreux, comme le tabac, les divertissements pour adultes, les armes controversées, le charbon ou les activités qui contreviennent à l’enseignement socio-religieux.

Investissement responsable (IR)

Terme générique définissant notre méthode de gestion responsable de l’argent de nos clients. Elle comprend l’intégration des facteurs ESG, des controverses, des opportunités en matière de durabilité et des risques climatiques dans notre recherche d’investissement ainsi que nos actions d’engagement auprès des entreprises dans le but d’éclairer nos décisions d’investissement et le vote par procuration.

Investissement socialement responsable (ISR)

Forme d’investissement éthique qui accorde une importance particulière à ce que les investissements réalisés évitent de porter préjudice à quiconque ou à la planète.

N

Notation d’investissement responsable

Modèles mathématiques créés par nos analystes d’investissement responsable fournissant une indication prospective et fondée sur des données de la qualité d’une entreprise et de sa gestion du risque.

Notations ESG

De nombreux gestionnaires d’investissement ont recours à des prestataires externes, comme MSCI, afin d’évaluer les entreprises sur la base de leurs pratiques ESG. Dans la mesure où chaque prestataire procède à sa manière, les notations ESG peuvent fortement varier d’un prestataire à l’autre. Nous utilisons notre propre système ESG pour évaluer les entreprises, qui se base sur 77 critères sectoriels distincts établis par le Sustainability Accounting Standards Board.

O

Objectifs de développement durable (ODD)

Ensemble de 17 objectifs politiques définis par les Nations Unies visant à atteindre la prospérité pour tous sans porter préjudice à l’être humain ni à la planète. Chaque objectif se divise en plusieurs cibles. Par exemple, l’objectif 2 est intitulé « Faim zéro » et la cible 2.3 consiste à doubler la productivité agricole et les revenus des petits producteurs alimentaires. Les entreprises peuvent contribuer aux ODD en mettant au point des produits ou services favorisant la réalisation d’au moins un des 17 objectifs.

Obligations sociales

Obligations émises pour lever des fonds à des fins sociales, comme l’éducation ou le logement abordable. Les obligations sociales respectent les critères définis par l’International Capital Market Association (ICMA) et des évaluateurs externes indépendants sont désignés afin de s’assurer que l’argent recueilli sera utilisé de façon appropriée.

Obligations vertes

Dette émise par des entreprises ou des gouvernements, les fonds levés étant affectés à des initiatives écologiques comme la construction d’installations de production d’énergie renouvelable.

Organisation internationale du travail (OIT)

Agence des Nations Unies, souvent désignée sous sa forme abrégée « OIT », qui définit les critères internationaux d’équité et de sécurité au travail. Les critères de l’OIT sont fréquemment utilisés par les investisseurs afin d’évaluer le degré de gravité d’une controverse frappant une entreprise.

P

Pacte mondial des Nations Unies

Initiative en matière de durabilité la plus importante à l’échelle mondiale. Le Pacte mondial des Nations Unies définit un cadre reposant sur dix principes s’appliquant aux stratégies, politiques et pratiques des entreprises et visant à contraindre ces dernières à se comporter de manière responsable et avec intégrité morale. Les entreprises signent le Pacte de façon volontaire et peuvent être radiées par les Nations Unies si elles l’enfreignent. Le Pacte est fréquemment utilisé par les investisseurs afin d’évaluer le degré de gravité d’une controverse frappant une entreprise.

Pertinence

Une considération ESG est « pertinente » si elle est susceptible d’avoir un effet positif ou négatif important sur la valeur ou la performance d’une entreprise.

Principes directeurs des Nations Unies relatifs aux entreprises et aux droits de l'homme

Cadre établi à l’intention des entreprises pour prévenir les violations de droits humains entraînées par leurs activités. Ces principes sont fréquemment utilisés par les investisseurs afin d’évaluer le degré de gravité des violations des droits humains.

Principes pour l'investissement responsable

Souvent abrégés en PRI. Ensemble de six principes éthiques que de nombreuses sociétés d’investissement se sont engagées volontairement à respecter. Par exemple, le principe 1 est le suivant : « Nous prendrons en compte les questions ESG dans les processus d’analyse et de décision en matière d’investissements. » Les PRI sont soutenus par les Nations Unies. Columbia Threadneedle fait partie des signataires fondateurs et a obtenu la note maximale A+ au titre de son approche globale pour la sixième année consécutive.

R

Responsabilité sociale de l'entreprise (RSE)

Ligne de conduite (et engagement) d’une entreprise vis-à-vis de ses parties prenantes et des populations concernées par ses activités, témoignant de sa responsabilité envers l’être humain et la planète.

Risque climatique

Risque que la valeur d’un investissement soit diminuée par des considérations liées au climat telles que le réchauffement climatique, la transition énergétique et la réglementation climatique. Les investisseurs évaluent généralement le risque climatique sur la base de données sur l’empreinte carbone, du risque d’adaptation au changement climatique, du risque physique et des actifs échoués.

Risque d'adaptation au changement climatique

Voir Risque de transition.

Risque de durabilité

Risque environnemental, social ou de gouvernance susceptible de peser sur la valeur d’un investissement.

Risque de transition

Risques potentiels rencontrés par les entreprises à mesure que la société s’aligne sur les objectifs de l’Accord de Paris afin de limiter le réchauffement climatique. Risque qu’une entreprise soit tellement investie dans des opérations et actifs incompatibles que cela rend la transition nécessaire pour s’aligner sur les objectifs de l’Accord de Paris non rentable.

Risque physique

Risques physiques liés au changement climatique auxquels sont confrontées les entreprises, comme la montée du niveau de la mer, la pénurie d’eau ou l’évolution des conditions météorologiques.

S

Sélection selon des normes

Recherche de controverses éventuelles pouvant affecter les investissements en s’assurant qu’une entreprise respecte les critères internationaux reconnus. Nous prenons en considération des critères tels que les normes de l’Organisation internationale du travail, les Principes directeurs relatifs aux entreprises et aux droits de l’homme des Nations Unies et le Pacte mondial des Nations Unies. Les fonds d’investissement responsable (IR) peuvent exclure des entreprises qui ne répondent pas à ces critères.

SFDR (Règlement sur la publication d’informations en matière de durabilité dans le secteur des services financiers)

Ce règlement de l’Union européenne impose aux fonds de faire savoir comment ils intègrent le risque de durabilité et prennent en considération les impacts négatifs. Pour les fonds promouvant des caractéristiques environnementales ou sociales ou qui ciblent des objectifs de durabilité, des informations supplémentaires devront être communiquées.

Social

Le « S » d’ESG. Les investisseurs analysent les risques sociaux et la manière dont ils sont gérés. Ce critère concerne notamment la manière dont l’entreprise traite ses employés et son bilan sur le plan des droits humains concernant les personnes extérieures à l’entreprise (par exemple dans sa chaîne d’approvisionnement). L’aspect social se rapporte également aux opportunités commerciales d’une entreprise qui cherche à répondre à l’évolution des exigences des consommateurs, aux changements politiques ou à l’innovation technologique (par exemple dans les domaines du logement, de l’éducation ou de la santé).

Sustainability Accounting Standards Board

Organisation à but non lucratif définissant des normes pour les informations en matière de durabilité que les entreprises doivent communiquer à leurs investisseurs (forme abrégée : « SASB »). Le SASB a établi 77 critères sectoriels qui déterminent les considérations de durabilité importantes sur le plan financier pour chaque industrie.

T

Task Force on Climate-related Financial Disclosures (TCFD)

La Task Force on Climate-Related Financial Disclosures a été fondée par la Banque mondiale afin d’aider les entreprises à communiquer sur leurs opportunités et leurs risques climatiques et la manière dont elles les gèrent. La TFCD définit un cadre permettant de présenter comment la direction évalue les risques climatiques, sa stratégie de lutte contre le changement climatique, ses dispositifs de gestion des risques ainsi que les types de risques couverts. Elle préconise que les entreprises expliquent par exemple comment leurs stratégies commerciales vont gérer les différents scénarios de hausse des températures. A partir de 2022, les entreprises cotées sur le marché boursier britannique devront se conformer aux recommandations de la TCFD en matière d’information sur les risques climatiques.

Taxonomie européenne

Souvent appelée la « taxonomie verte », il s’agit du système européen permettant de déterminer si un investissement est durable ou non. Les investissements doivent contribuer à au moins un objectif environnemental et répondre aux critères détaillés requis pour chaque activité ou produit concerné. Les investissements ne doivent pas nuire de manière significative à la réalisation des objectifs et doivent répondre à des critères minimums en matière de pratiques commerciales, de normes de travail, de droits humains et de gouvernance.

V

Vote par procuration

Vote pour le compte de nos clients lors des assemblées générales des entreprises pour montrer notre soutien ou notre désaccord avec leurs pratiques et lignes de conduite. Nous publions le compte rendu de nos votes dans les sept jours qui suivent le vote.

Vous pourriez aussi aimer

Notre société

Columbia Threadneedle gère les investissements d’institutions, de fonds de pension, de fonds souverains, ainsi que de fondations et fonds de dotation.

Nos fonds

Columbia Threadneedle Investments offre une gamme complète de fonds répondant à différents objectifs.

Responsabilité d'entreprise

Nous estimons être responsables de notre conduite en matière sociale et environnementale régie par notre politique de Responsabilité sociale d’entreprise (RSE).