2020: A defining year for evolving responsible investment
Insights

2020: A defining year for evolving responsible investment

L’investissement responsable (IR) continue d’évoluer rapidement, mais les grandes thématiques qui le façonneront durant l’année à venir se dessinent déjà assez clairement : la technologie, les évolutions réglementaires, l’amélioration des analyses, l’utilisation active des droits de vote et les questions thématiques (par exemple, le changement climatique ou les objectifs de développement durable). Cette évolution est en grande partie le reflet de l’attention croissante des décideurs politiques et des autorités de régulation, qui cherchent à mobiliser des capitaux privés en réponse à l’agenda politique public au sens plus large. Leurs actions ainsi qu’une évolution du débat public, ont attiré l’attention des détenteurs d’actifs tels que les compagnies d’assurance et les régimes de retraite. Alors que de nouveaux acteurs s’engagent sur cette voie, et que les acteurs existants revisitent leurs approches, deux tendances se dégagent.

Des analyses optimisées

Tout d’abord, un intérêt renouvelé pour la question de la « préséance du contenu sur la forme » et une attention particulière à cet égard. Les détenteurs d’actifs sont de plus en plus préoccupés par le « greenwashing », ce qui se reflète dans un examen plus détaillé de la manière dont la recherche et l’analyse des aspects environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) sont utilisées, alignées et intégrées dans les stratégies d’investissement. Même si les flux d’actifs à destination des fonds d’IR ne cessent de croître, les incohérences entre les résultats des agences de notation ESG, la qualité des données et les preuves mitigées de l’impact positif sur la performance continuent d’être sources de préoccupations. L’intérêt pour des approches innovantes et optimisées croît lui aussi, et les sciences économiques, les analyses optimisées et la pertinence de l’investissement s’avèrent essentielles à cet égard.

Les travaux de la Sloan School of Management du MIT illustrent la forte disparité qui existe entre les notations des entreprises calculées par les différentes agences de notation en matière d’ESG. La corrélation entre les notes ESG ressort à un piètre 0,42 (une note de 1,0 correspondant à une corrélation et une cohérence parfaites). A titre de comparaison, la corrélation entre les notes de crédit de Moody’s et de Standard & Poor’s est supérieure à 0,98.1

Investissements thématiques

Deuxièmement, l’intérêt pour l’investissement thématique continue de croître. Cet intérêt se manifeste plus particulièrement dans l’attention accrue portée aux stratégies de lutte contre le changement climatique. Cependant, si certains acteurs du marché l’abordent effectivement sous l’angle de l’investissement, d’autres l’abordent en revanche sous l’angle de l’agenda (même si peu de gens dans l’industrie reconnaissent ces divergences). Quoi qu’il en soit, la prise de conscience du défi climatique continuera toutefois de grandir en 2020 ; les interventions réglementaires et les rappels de plus en plus fréquents de l’« urgence du changement climatique » y contribueront. Dans ce contexte, des analyses nouvelles des investissements allant plus loin que les modèles génériques de mesure de l’exposition seront nécessaires, afin de favoriser une approche plus élaborée de l’évaluation du risque de transition et du risque physique. Cette évolution sera d’autant plus importante si les propriétaires d’actifs doivent avoir la capacité, lorsqu’ils adoptent ou développent leurs réponses au changement climatique, de s’assurer que la discipline et l’orientation des investissements sont maintenues.

Par ailleurs, la majorité des détenteurs d’actifs n’ont pas encore adopté de stratégies d’IR. L’intérêt croissant pour les stratégies axées sur les résultats durables et l’impact social pourrait bien remettre en cause la pertinence des approches traditionnelles dont l’ISR (investissement socialement responsable) exclusif ou la superposition de critères environnementaux sont le reflet. Il faudra cependant veiller à identifier les véritables stratégies thématiques, à l’instar de notre propre stratégie d’obligations d’impact social qui est en plein essor. Comme pour la plupart des « labels » dans le domaine de l’IR, il subsiste un risque que la définition du terme « thématique » soit élargie de façon à couvrir des activités et approches « non thématiques » existantes.

Néanmoins, la demande des détenteurs d’actifs demeure essentiellement concentrée sur des approches d’investissement efficaces qui permettent, par exemple, aux compagnies d’assurance de faire correspondre leurs engagements ou aux régimes de retraite de répondre à leurs obligations en matière de pension. L’agenda politique et les besoins plus larges ne remplaceront pas ces objectifs.

2020 : une année décisive

En résumé, 2020 sera selon moi une année décisive pour l’IR. Le secteur de l’investissement devra redoubler d’efforts s’il veut éviter les erreurs du passé. Il serait illusoire de penser que le débat concernant l’ESG et les performances n’a plus lieu d’être. C’est peut-être en partie pour cette raison qu’une nouvelle initiative remettant en question le concept de l’obligation fiduciaire dans le contexte de l’IR voit le jour : cette fois pour affirmer la reconnaissance d’agendas politiques plus larges et favoriser leur inclusion dans les déclarations de principes d’investissement et les accords de gestion des investissements. Les changements spectaculaires à venir nécessitent de nouvelles approches et créeront de nouveaux défis. Cela dit, une recherche et des analyses de qualité resteront les fondements d’une gestion efficace des investissements, qui tient compte des risques macroéconomiques (voir la figure 1, extraite du Rapport sur les risques mondiaux 2020 du Forum économique mondial,1 lequel rend compte des risques systémiques mondiaux les plus importants – pour la première fois en quinze années de publication du rapport, les cinq principaux risques sont liés à des thématiques environnementales).

Toutefois, à mesure que ces changements se produisent – et au risque de jeter une douche froide sur le débat, les perspectives pour 2020 appellent à une observation connexe très importante.

Les premières indications de bulles de valorisation parmi les valeurs « favorites » ou « vertes » de l’ISR apparaissent déjà sur les marchés actions. Le moteur de cette évolution pourrait bien être comportemental – la superposition de nouveaux objectifs écologiques autonomes dans les stratégies d’actions a-t-elle dilué les disciplines de sortie ? – mais en cas de ralentissement du marché, ces bulles de valorisations risquent de créer d’importants problèmes de performance pour les fonds qui viendraient à subir de considérables décotes.

Figure 1 : Panorama des risques mondiaux en 2020 établi par le Forum économique mondial

Source : Forum économique mondial – Enquête sur la perception des risques mondiaux 2019-20

20 mars 2020
Iain Richards
Iain Richards
Head Of Responsible Investment
Partager l’article
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Sujets clés
Sujets connexes
Partager l’article
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Sujets clés
Sujets connexes

PDF

2020: A defining year for evolving responsible investment

Source : https://www.weforum.org/reports/the-global-risksreport-2020

Informations importantes

Les analyses contenues dans ce document ont été produites par Columbia Threadneedle Investments dans le cadre de ses propres activités de gestion d’investissement. Il se peut qu’elles aient été utilisées avant la publication et elles ont été incluses dans ce document à titre informatif. Les opinions exprimées dans le présent document sont celles de leur auteur à la date de publication mais peuvent changer sans préavis. Les informations obtenues auprès de sources externes sont jugées fiables mais aucune garantie n’est donnée quant à leur exactitude ou à leur exhaustivité. Toute action ou obligation spécifique mentionnée ne saurait être considérée comme une recommandation d’investissement.

Eclairages connexes

24 septembre 2021

Pourquoi opter pour l’investissement durable au Royaume-Uni

Le Royaume-Uni a vu ses taux de couverture vaccinale progresser alors que les restrictions dues à la pandémie ont commencé à être allégées au début de l’été. les maths n’étaient pas cool et il fallait porter du rose à toutes les occasions.
Temps de lecture - 3 min
24 septembre 2021

Repenser le but social de la gestion d’actifs

J’ai grandi dans la banlieue de Boston dans les années 1990, bercée par une poignée de certitudes : l’équipe des Red Sox ne gagnerait jamais les World Series, les filles qui aimaient les maths n’étaient pas cool et il fallait porter du rose à toutes les occasions.
Temps de lecture - 3 min
24 septembre 2021

Jin Xu

Portfolio Manager

La Chine sur la voie du progrès en matière d’investissement responsable, malgré des contradictions

Le gouvernement chinois a dévoilé son intention de réduire ses émissions de charbon à partir de la fin du plan quinquennal actuel qui s’achève en 2025, mais de nouvelles usines à charbond’une 2060. durée de vie de 40 ans sont difficilement compatibles avec un objectif de carbo-neutralité d’ici 2060.
Temps de lecture - 3 min

Vous pourriez aussi aimer

Approche d’investissement

Le travail d’équipe est fondamental à notre processus d’investissement qui est structuré de manière à évaluer et mettre en pratique de solides idées d’investissement pour nos portefeuilles.

Fonds et VL

Columbia Threadneedle Investments dispose d’une gamme complète de fonds d’investissement répondant à un large éventail d’objectifs.

Compétences d'investissement

Les capacités d’investissement de Threadneedle sont fondées sur la culture de collaboration de notre plate-forme d’investissement unique.