Obligations : la sélection sera un vecteur clé de surperformance
Insights

Obligations : la sélection sera un vecteur clé de surperformance

  • Rechercher les revenus dans les produits de crédit. La réponse énergique de la Réserve fédérale américaine face à la pandémie de coronavirus a fait baisser les rendements sur la dette refuge à près de zéro, rendant les portefeuilles « à faible risque » de plus en plus sensibles à la volatilité des prix provoquée par les taux d’intérêt. Nous pensons que la Fed va maintenir sa position accommodante pendant de nombreuses années, ce qui peut empêcher une hausse significative des rendements. Toutefois, cela ne garantit pas non plus qu’ils chuteront, et le risque apparaît asymétrique étant donné que des rendements faibles n’offrent pas une protection suffisante contre une hausse des taux, même modeste.
  • Par conséquent, les investisseurs devraient envisager d’équilibrer leur risque de taux d’intérêt en se concentrant sur les zones du marché obligataire davantage centrées sur le crédit. Les efforts de la Fed pour faire baisser les rendements des emprunts d’État de haute qualité engendrent une forte demande pour les actifs de crédit en forçant les investisseurs à s’élever dans l’échelle de risque pour générer des revenus. Cette demande, conjuguée à la perspective d’une croissance économique continue, justifie une prévision globalement positive pour les actifs de crédit.
  • Rester flexible et diversifié. Après un solide rebond qui a vu les prix remonter de 20% ou plus, la rémunération du risque est actuellement inférieure à la moyenne à long terme dans la plupart des segments à revenu fixe. Les relations de valeur relative semblent aussi correctes, ce qui donne à penser qu’une approche diversifiée de l’allocation sectorielle peut produire de meilleurs résultats corrigés du risque qu’un ciblage étroit.
  • Nous voyons une opportunité de répartition du risque de crédit entre les bilans des entreprises, des ménages et des États, qui ont tous connu un rétablissement fondamental depuis le creux de la crise. Il est tout aussi important que les investisseurs restent flexibles et soient prêts à opérer un rééquilibrage immédiat en cas de changement des valeurs relatives. L’agilité sera probablement un facteur clé de l’amélioration des rendements en 2021, avec des investisseurs mieux à même de préserver l’équilibre entre revenu et préservation du capital.
  • Attendons-nous à ce que la sélection des titres soit un facteur clé de surperformance. Notre scénario de base prévoit que l’économie continuera de se redresser tout au long de 2021, mais avec une plus grande différenciation entre les gagnants et les perdants de l’économie pandémique. L’évolution des profils de demande et la perspective d’une reprise inégale affecteront les secteurs et les émetteurs d’une manière radicalement différente. Plutôt que de conserver passivement un risque de marché, nous pensons que les investisseurs devraient se concentrer sur la sélection des titres pour éviter les scénarios baissiers potentiels qui peuvent fortement affecter les revenus et les opportunités de rendement total.
  • Une bonne recherche crédit identifiant les tendances les plus susceptibles de persister, en particulier celles qui débouchent sur une réduction permanente de la demande, doit être considérée comme un outil indispensable dans l’environnement actuel, marqué par des rendements en berne. La sélection crédit pourrait être l’outil de gestion des risques le plus précieux dans le segment revenu fixe en 2021.

La réponse énergique de la Réserve fédérale américaine face à la pandémie de coronavirus a fait baisser les rendements sur la dette refuge à près de zéro, rendant les portefeuilles « à faible risque » de plus en plus sensibles à la volatilité des prix provoquée par les taux d’intérêt.

Nous pensons que la Fed va maintenir sa position accommodante pendant de nombreuses années, ce qui peut empêcher une hausse significative des rendements. Toutefois, cela ne garantit pas qu’ils chuteront, et le risque apparaît asymétrique étant donné que des rendements faibles n’offrent pas une protection suffisante contre une hausse des taux, même modeste.

Par conséquent, nous recommandons aux investisseurs d’équilibrer leur risque de taux d’intérêt en se concentrant sur les zones du marché obligataire davantage centrées sur le crédit. Les efforts de la Fed pour faire baisser les rendements des emprunts d’État de haute qualité engendrent une forte demande pour les actifs de crédit en forçant les investisseurs à s’élever dans l’échelle de risque pour générer des revenus. Cette demande, conjuguée à la perspective d’une croissance économique continue, justifie une prévision globalement positive pour les actifs de crédit.

Les investisseurs doivent rester flexibles et diversifiés. Après un solide rebond qui a vu les prix remonter de 20% ou plus, la rémunération du risque est actuellement inférieure à la moyenne à long terme dans la plupart des segments à revenu fixe. Les relations de valeur relative semblent aussi correctes, ce qui donne à penser qu’une approche diversifiée de l’allocation sectorielle peut produire de meilleurs résultats corrigés du risque qu’un ciblage étroit.

Nous voyons une opportunité de répartition du risque de crédit entre les bilans des entreprises, des ménages et des États, qui ont tous connu un rétablissement fondamental depuis le creux de la crise. Il est tout aussi important que les investisseurs restent flexibles et soient prêts à opérer un rééquilibrage immédiat en cas de changement des valeurs relatives. L’agilité sera probablement un facteur clé de l’amélioration des rendements en 2021, avec des investisseurs mieux à même de préserver l’équilibre entre revenu et préservation du capital.

Attendons-nous à ce que la sélection des titres soit un facteur clé de surperformance. Notre scénario de base prévoit que l’économie continuera de se redresser tout au long de 2021, mais avec une plus grande différenciation entre les gagnants et les perdants de l’économie pandémique. L’évolution des profils de demande et la perspective d’une reprise inégale affecteront les secteurs et les émetteurs d’une manière radicalement différente.

L’agilité sera probablement un facteur clé de l’amélioration des rendements en 2021, avec des investisseurs mieux à même de préserver l’équilibre entre revenu et préservation du capital

Plutôt que de conserver passivement un risque de marché, nous recommandons aux investisseurs de se concentrer sur la sélection des titres pour éviter les scénarios baissiers potentiels qui peuvent fortement affecter les revenus et les opportunités de rendement total.

Une bonne recherche crédit identifiant les tendances les plus susceptibles de persister, en particulier celles qui débouchent sur une réduction permanente de la demande, doit être considérée comme un outil indispensable dans l’environnement actuel, marqué par des rendements en berne.

La sélection crédit pourrait être l’outil de gestion des risques le plus précieux dans le segment revenu fixe en 2021.

16 décembre 2020
Gene Tannuzzo
Gene Tannuzzo
Deputy Global Head of Fixed Income
Partager cet article
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Sujets clés
Sujets connexes
Partager cet article
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Sujets clés
Sujets connexes

PDF

Obligations : la sélection sera un vecteur clé de surperformance

Informations importantes

Les analyses contenues dans ce document ont été produites par Columbia Threadneedle Investments dans le cadre de ses propres activités de gestion d’investissement. Il se peut qu’elles aient été utilisées avant la publication et elles ont été incluses dans ce document à titre informatif. Les opinions exprimées dans le présent document sont celles de leur auteur à la date de publication mais peuvent changer sans préavis. Les informations obtenues auprès de sources externes sont jugées fiables mais aucune garantie n’est donnée quant à leur exactitude ou à leur exhaustivité. Toute action ou obligation spécifique mentionnée ne saurait être considérée comme une recommandation d’investissement.

Eclairages connexes

24 septembre 2021

Pourquoi opter pour l’investissement durable au Royaume-Uni

Le Royaume-Uni a vu ses taux de couverture vaccinale progresser alors que les restrictions dues à la pandémie ont commencé à être allégées au début de l’été. les maths n’étaient pas cool et il fallait porter du rose à toutes les occasions.
Temps de lecture - 3 min
24 septembre 2021

Repenser le but social de la gestion d’actifs

J’ai grandi dans la banlieue de Boston dans les années 1990, bercée par une poignée de certitudes : l’équipe des Red Sox ne gagnerait jamais les World Series, les filles qui aimaient les maths n’étaient pas cool et il fallait porter du rose à toutes les occasions.
Temps de lecture - 3 min
24 septembre 2021

Jin Xu

Portfolio Manager

La Chine sur la voie du progrès en matière d’investissement responsable, malgré des contradictions

Le gouvernement chinois a dévoilé son intention de réduire ses émissions de charbon à partir de la fin du plan quinquennal actuel qui s’achève en 2025, mais de nouvelles usines à charbond’une 2060. durée de vie de 40 ans sont difficilement compatibles avec un objectif de carbo-neutralité d’ici 2060.
Temps de lecture - 3 min

Vous pourriez aussi aimer

Approche d’investissement

Le travail d’équipe est fondamental à notre processus d’investissement qui est structuré de manière à évaluer et mettre en pratique de solides idées d’investissement pour nos portefeuilles.

Fonds et VL

Columbia Threadneedle Investments dispose d’une gamme complète de fonds d’investissement répondant à un large éventail d’objectifs.

Compétences d'investissement

Les capacités d’investissement de Threadneedle sont fondées sur la culture de collaboration de notre plate-forme d’investissement unique.